Tony Bennett: L’attrait du Duo.

À lire et écouter absolument dans cet article paru dans le Journal de Montreal:

13 duos qui ont marqué la carrière de Tony Bennett

 

 

Tony Bennett a grandi en écoutant des chanteurs tels que Al Jolson, Eddie Cantor, Judy Garland, Bing Crosby, ainsi que des chanteurs de jazz comme Louis Armstrong, Jack Teagarden et Joe Venuti.    L’un de ses oncles était un danseur de claquettes dans des vaudevilles. Tous ces facteurs ont très tôt donné au jeune Tony des ouvertures sur le monde du show business. Ainsi, dès l’âge de 10 ans, le jeune Tony commence à chanter, et rentre finalement dans la High School of Industrial Art à New York, où il étudie à la fois la musique et la peinture. Il exerce les métiers de la chanson et Tony Bennett est également peintre en parallèle.

Il enregistre en 1963 la chanson The Good Life, reprise anglaise de la chanson La Belle Vie de Sacha Distel. Après avoir connu un succès artistique et commercial dans les années 1950 et 1960, sa carrière a subi un long passage à vide durant la période de succès du rock. Cependant, Tony Bennett a réussi un remarquable come-back dans les années 1980 et 1990, en conquérant un public plus jeune tout en gardant son style musical intact. Il reste un chanteur populaire et très apprécié dans les années 2000. En 1996, il interprète There’ll be some changes made avec le Phil Collins Big Band à Montreux, en Suisse, accompagné du pianiste Ralph Sharom et du bassiste Douglas Richeson.

En 1999, il fait une apparition à la fin du film Mafia Blues, dans lequel il interprète son propre rôle, mais tout en étant présenté comme un bon ami du mafioso Paul Vitti.

En 2003, on le voit aussi apparaître brièvement dans le film Bruce le Tout-Puissant où il chante dans un restaurant. On le présente comme un bon ami apparent de Jim Carrey qui incarne Bruce dans ce film.

En 2006, il sort un album de duos avec plusieurs chanteurs populaires tels que Barbra Streisand, Elton John, Céline Dion, Sting, Michael Bublé, George Michael et il enregistre un duo en live avec Christina Aguilera courant 2007.

En 2010, il fait partie de la reprise We are the World : We Are the World 25 for Haiti.

Le 20 septembre 2011, il sort un second album de duos prénommé Duets II, comprenant une collaboration avec Amy Winehouse (reprise d’une chanson écrite en 1930) qui sortira peu après le décès de la chanteuse et The Lady Is a Tramp, en compagnie de Lady Gaga, qui sort en octobre 2011.   L’enregistrement étant un succès international, il sera édité quelque temps plus tard en pressage vidéographique (DVD), contenant les sessions d’enregistrement de l’opus en formes de vidéo-clips. Sorti le 26 mars 2012, il y contient tous les titres sauf When Do The Bells Ring For Me en duo avec Mariah Carey.

En 2014, il apparaît dans le film Muppets Most Wanted, dont il interprète aussi le titre We’re Doing A Sequel en duo avec Lady Gaga et Les Muppets3.

Bennett a enregistré un album de Jazz nommé Cheek to Cheek avec Lady Gaga de 2012 à 2014. Il est sorti en septembre 2014. L’album se classera N°1 des charts et remportera un Grammy pour le “meilleur album pop traditionnel” en 2015.

Discographie

1952 : Because of You

1955 : Cloud 7

1957 : The Beat of My Heart

1958 : Long Ago and Far Away

1958 : A String of Hits (Tony’s Greatests Hits)

1959 : In Person! With Count Basie

1959 : Blue Velvet

1959 : Hometown, My Town

1960 : To My Wonderful One

1960 : Alone Together

1960 : A String of Hits (More of Tony Greatests Hits)

1961 : A String of Harold Arlen

1961 : Tony Sings for Two

1961 : My Heart Sings

1965 : If I Ruled the World: Songs for the Jet Set

1966 : The Shadow of Your Smile (récompensé d’un Grammy)

1969 : I’ve Gotta Be Me

1975 : The Tony Bennett: Bill Evans Album (avec Bill Evans)

1976 : Together Again (avec Bill Evans)

1992 : Perfectly Frank

1993 : Steppin’ Out

1994 : MTV Unplugged : Tony Bennett (Live)

1995 : Here’s to the Ladies

1997 : Tony Bennett on Holiday: A Tribute to Billie Holiday

1998 : The Playground

1999 : Bennett Sings Ellington / Hot and Cool

2001 : Playing With My Friends: Bennett Sings the Blues

2002 : A Wonderful World

2004 : The Art of Romance

2006 : Duets

2006 : The Tony Bennett: Bill Evans Album (enregistré en 1975)

2011 : Duets II

2012 : Viva Duets

2013 : Bennett & Brubeck: The White House Sessions, Live 1962

2014 : Cheek to Cheek (En Collaboration avec Lady Gaga)

 

 Nom de la page : Tony Bennett

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Tony Bennett de Wikipédia en français (auteurs)

Code html : <a href=”http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr”>Contenu soumis à la licence CC-BY-SA</a>. Source : Article <em><a href=”http://fr.wikipedia.org/wiki/Tony_Bennett”>Tony Bennett</a></em> de <a href=”http://fr.wikipedia.org/”>Wikipédia en français</a> (<a href=”http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Tony_Bennett&action=history”>auteurs</a&gt;)

 Born and raised in Astoria to an Italian-American family, Bennett began singing at an early age. He fought in the final stages of World War II as a U.S. Army infantryman in the European Theater. Afterward, he developed his singing technique, signed with Columbia Records and had his first number-one popular song with “Because of You” in 1951. Several top hits such as “Rags to Riches” followed in the early 1950s. He then refined his approach to encompass jazz singing. He reached an artistic peak in the late 1950s with albums such as The Beat of My Heart and Basie Swings, Bennett Sings. In 1962, Bennett recorded his signature song, “I Left My Heart in San Francisco”. His career and his personal life experienced an extended downturn during the height of the rock music era.

Bennett staged a comeback in the late 1980s and 1990s, putting out gold record albums again and expanding his reach to the MTV Generation while keeping his musical style intact. He has won 19 Grammy Awards (including a Lifetime Achievement Award, presented in 2001) and two Emmy Awards, and was named an NEA Jazz Master and a Kennedy Center Honoree. He has sold over 50 million records worldwide.

Regarding his choices in music, Bennett reiterated his artistic stance in a 2010 interview:

“ I’m not staying contemporary for the big record companies, I don’t follow the latest fashions. I never sing a song that’s badly written. In the 1920s and ’30s, there was a renaissance in music that was the equivalent of the artistic Renaissance. Cole Porter, Johnny Mercer and others just created the best songs that had ever been written. These are classics, and finally they’re not being treated as light entertainment. This is classical music ».

Courtesy of wikipedia

https://en.wikipedia.org/wiki/Tony_Bennett#Musical_style

Advertisements